Les vrais énnemis de l’Afrique, ce sont ses politiciens

La politique en Afrique est devenue le moyen le plus sûr de devenir subitement super riche, fortuné comme crésus. Les hommes politiques jadis, ont perverti le sens même de l’action politique, du militantisme politique et se sont adonnés à de la gabegie au sommet de l’Etat, en toute impunité. La politique en Afrique est-elle différente de celle des autres continents ? Que faire ?

Des questions qui devraient normalement avoir des réponses claires et précises. Les africains diront que la politique faite par les élites et autres personnalités politiques du continent, ne ressemble en rien à une politique qui participe ou plus tôt qui construit et développe une nation. Ceci s’explique par les nombreux politiciens du continent qui s’enrichissent sur le dos des populations en leur faisant des promesses sur l’imaginaire ou l’abstrait.

Ailleurs ils ne sont pas parfait ces politiques, mais le bon sens, le patriotisme et la maturité démocratique de leur Etat ne permet pas d’exagérer dans certains comportements. Mais pourquoi parler de patriotisme quant on sait tous qu’il s’agit d’un simple mot qui n’existe même pas dans le dictionnaire du politique africain? Pourquoi mentionner le bon sens si ces personnes n’en possèdent pas ?

Mentir au peuple, voler les ressources de l’Etat et s’allier aux puissances étrangères pour déstabiliser leur propre pays, c’est presque le quotidien des hommes politiques africains. Ils se foutent de la situation de précarité du peuple et ne pensent qu’à s’enrichir sur son dos. Ils se disent intellectuels alors que ce ne sont que de vils tricheurs et menteurs voire des masturbateurs intellectuels. Ils y en a qui en ont même perdu leur honneur et leur crédibilité, mais tant que les poches se remplissent, on pense toujours pouvoir acheter le respect.

De toutes les façons, un homme d’Etat, l’avait déjà dit jadis avant de mourir, « les intellectuels africains sont des tarés ». il faut repenser la façon de faire la politique en Afrique si on aspire à devenir un continent émergent sinon nos enfants et nos petits enfants vont s’engloutir en méditerranéen Pour cela, il est important de commencer par éduquer le peuple, faire changer de mentalité aux futurs politiciens, ceux qui existent déjà ne pouvant plus être formatés à raison de leur incompétence notoire et fondamentale, afin que cette nouvelle génération se soucie un peu du peuple, du développement et du bien-être des africains.

zizmara@koumpeu.com

0 Comment

Send a Comment

Your email address will not be published.